Ces cours d’interprétation empruntent la ligne pédagogique de l’École Premier Acte et s’appuient sur le fait qu’aucune action, aucune parole, aucun signal, proféré sur scène ne peut être réalisé sans susciter de réponses immédiates de la part du partenaire. On y parle de dissociation, d’écoute, de sincérité, mais également de tempo-rythme, d’équilibre, de distanciation et de pause.

Les premières séances d’interprétation sont basées sur les scènes mythiques du cinéma français et permettent à l’Apprenti d’approfondir ses connaissances cinématographiques dans un premier temps et de reproduire ensuite pour la scène des séquences filmiques qui requièrent à la fois la précision et la rigueur qu’exige la transposition théâtrale. Ces maquettes sont proposées lors des évaluations du premier trimestre et sont souvent une source d’inspiration pour les Apprentis lors des épreuves des Petites Formes.

Les cours d’interprétation s’élargissent ensuite aux scènes du répertoire (classique ou contemporain) et font l’objet d’une étude qui s’appuie elle aussi, sur la dissociation et l’écoute du partenaire. On y cherche davantage à révéler pour la scène les grandes colères et les grands sentiments que signent souvent les œuvres majeures, sans se démunir pour autant de sa propre sincérité. À la demande des Apprentis, ces scènes font souvent l’objet d’un suivi particulier à l’approche des concours et sont présentées lors des évaluations du deuxième trimestre.

Les séances d’interprétation du troisième trimestre donnent la possibilité aux Apprentis de se confronter à l’analyse d’une œuvre théâtrale (classique ou moderne) et la possibilité d’en faire une synthèse concrète proposée devant un public lors des dernières évaluations.

Biographie

Déborah Lamy a été formée au Conservatoire Régional d’Art Dramatique de Lyon (1988-1991) où elle a reçu la Médaille d’Or en Diction, en Tragédie, en Comédie Classique ainsi que la Médaille de Vermeil en Comédie Moderne. Elle a suivi de nombreux stages notamment de Commedia Dell’Arte, de Tragédie, de Comédies Musicales, de Flamenco et de Méthode Russe.
Elle a travaillé sous la direction de différents metteurs en scène et réalisateurs : Dimma Vezzani, Franck Taponard, Philippe Faure, Bruno Carlucci, Stephane Hillel, Françoise Maimone, Bernard Rozet, Jean-Paul Lucet, Mehdi Charef, le chef d’orchestre Nagano, Katia Charalambous...
Comédienne associée à la compagnie Premier Acte depuis 1999, elle a joué dans plusieurs pièces et adaptations de Sarkis Tcheumlekdjian notamment Erendira et Macondo de Gabriel Garcia Marquez, Claude Gueux de Victor Hugo, Les Méfaits du Mariage d’Anton Tchekhov, Les Trois Sœurs d’Anton Tchekhov, Pedro Paramo de Juan Rulfo, L'Homme qui tua Don Quichotte de Miguel de Cervantès, Andorra de Max Frisch…
Elle a reçu le prix d’interprétation féminine au festival international de théâtre de Téhéran en février 2008 pour son rôle dans Macondo.
Réalisatrice d’un court métrage Parlez moi d’Amour en détention, quartier femmes / Maison d’arrêt Montluc (2005), elle travaille également en voix off, synchronisation, radio et doublage, régulièrement pour France INTER.

Elle a participé à la création de l’École Premier Acte en 1999 où elle transmet les techniques du masque neutre, du masque expressif de Commedia Dell’Arte et travaille sur l’interprétation théâtrale ainsi que sur le jeu d’acteur devant la caméra.
Elle enseigne également dans de nombreux établissements scolaires de la région Auvergne Rhône-Alpes.

Discipline et intervenants de la CAC :

Haut de Page

Premier Acte
18 rue Jules Vallès
69100 Villeurbanne
Tél + 33 (0)4 78 24 13 27
cie@premieracte.net