• LE CHAPERON LOUCHE - L'Itinéraire d'un Enfant Perdu

    LE CHAPERON LOUCHE - L'Itinéraire d'un Enfant Perdu

    SAISON 2021/2022 voir calendrier des saisons Lire la suite
  • L'HOMME QUI TUA DON QUICHOTTE D'après M. CERVANTÈS

    L'HOMME QUI TUA DON QUICHOTTE D'après M. CERVANTÈS

     SAISON 2021/2022 voir calendrier des saisons       Lire la suite
  • LA MÉTAMORPHOSE - l'Invraisemblable Mésaventure de Gregor Samsa d'après F. KAFKA

    LA MÉTAMORPHOSE - l'Invraisemblable Mésaventure de Gregor Samsa d'après F. KAFKA

          CRÉATION OCTOBRE 2021        Lire la suite
  • LA DERNIÈRE ALLUMETTE d'après le conte d'Andersen

    LA DERNIÈRE ALLUMETTE d'après le conte d'Andersen

        CRÉATION JANVIER 2022          Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Nous ne serons pas présent pour le festival d'Avignon édition 2020/2021 car nous nous consacrons à nos deux nouvelles créations à venir

 

CRÉATION 2021 - Première le 22 octobre 2021 à 20h30 à l'Atrium de Tassin la demi Lune

LA MÉTAMORPHOSE, l'Invraisemblable Mésaventure de Gregor Samsa d'après Franz Kafka

"On raconte que, lorsque Kafka donna lecture de son récit à quelques-uns de ses amis, tout le monde fut saisi d’un rire irrépressible. Même si les éléments grotesques du récit ne dissimulent pas entièrement l’ampleur du conflit qui se déroule dans cette «obscure famille», ce texte, fascinant dans sa drôlerie, son questionnement et son autodérision, reflète parfaitement les préoccupations de Premier Acte, toujours attentive aux récits qui lui permettent d’explorer de nouvelles formes narratives. Car si cette Mésaventure, sous ses contours surnaturels, dénonce les mécanismes de l’exclusion, de la déshumanisation ou de l’aliénation (mille autres interprétations ont été faites de la Métamorphose), elle n’en demeure pas moins une histoire fantastique avec une réserve inépuisable de significations et d’images qui donnent la possibilité de convoquer l’imaginaire et son théâtre. Nous avons donc construit l’adaptation du texte en nous appuyant sur les outils du conte, grâce à la présence sur scène de deux narrateurs, costumés à l’identique, manqués d’une même voix et possédant le même vocabulaire gestuel."

Sarkis Tcheumlekdjian - Metteur en scène 

 

 

CRÉATION 2022 - Première le 16 janvier 2022 à 16h00 au Théâtre Jean Vilar de Bourgoin Jailleu

LA DERNIÈRE ALLUMETTE d'après le conte d'Andersen

"Le récit original d’Andersen est bref, tranchant et sans rémission. Sa petite marchande d’allumettes est une enfant battue ; elle n’a pas d’argent, elle n’a pas de parents ; elle a faim et elle a froid. Comble de cynisme, en cette veillée de Noël, au lieu de lui venir en aide, les passants pressés de rentrer au chaud, relèvent leur col et accélèrent le pas. Au petit matin, ils la retrouvent gelée et souriante ; Andersen laissant entendre qu’elle est désormais au Paradis ; une consolation bien maigre pour ceux qui ne considèrent pas le paradis comme une récompense. En nous appropriant le conte d’Andersen et en le détournant in extremis de sa terrible fin, nous avons souhaité emmener la petite marchande sur les traces d’une destinée plus certaine, avec l’adjonction d’un personnage inattendu. À cet endroit, où la mort s’apprêtait à commettre l’irréparable, l’histoire rebondit en effet avec l’arrivée impromptue d’un orphelin livré à lui-même. En lui sauvant la vie, non seulement cet ange gardien joue auprès de la petite fille, le rôle d’une fée, mais il lui fait prendre conscience aussi qu’un enfant n’est pas fait pour être battu et qu’il a des droits et des rêves à accomplir. Que pour subsister dans ce monde, il faut parfois se battre et se rebeller, quitte à se livrer à quelques petits larcins. En lui révélant enfin sa véritable identité, (l’ange est une fille qui s’est déguisée en garçon pour échapper aux outrages commis par les hommes) , il lui transmet par la même occasion la culture de «l’égalité des sexes». Dès lors s’opère sous nos yeux la rencontre inespérée de deux destins qui s’accorderont peu à peu pour dénoncer et combattre avec des mots d’enfants non seulement l’hypocrisie sociale, mais aussi la domination masculine sur les femmes. L’étreinte amoureuse qui unit les deux jeunes filles lors de leur séparation nous confirme que les sentiments se moquent bien des stéréotypes véhiculés par l’éducation et les institutions."

Sarkis Tcheumlekdjian - Metteur en scène

 

 

Spectacles disponibles actuellement

Haut de Page

Premier Acte
18 rue Jules Vallès
69100 Villeurbanne
Tél + 33 (0)4 78 24 13 27
cie@premieracte.net